Cercle CECI

Erasmus+

Erasmus+ : 44 « universités européennes » coopèrent sur une base transnationale et interdisciplinaire

Les universités européennes sont des alliances transnationales réunissant en moyenne neuf établissements d’enseignement supérieur, qui peuvent inclure différents types d’établissements. Ensemble, ces établissements trouvent de nouveaux modes de coopération structurelle, durable, systémique et à long terme en matière d’éducation, de recherche et d’innovation à l’échelle de toute l’Europe. Ils proposent des programmes d’études centrés sur l’étudiant dispensés conjointement dans des campus interuniversitaires, offrant une mobilité sans entrave aux étudiants, aux enseignants et aux chercheurs de toutes les régions d’Europe.

La Commission a annoncé aujourd’hui les résultats de l’appel lancé en 2022 dans le cadre l’initiative « universités européennes » : avec un budget record de 272 millions d’euros provenant d’Erasmus+, seize alliances « universités européennes » sélectionnées en 2021 continueront à bénéficier d’un soutien et quatre nouvelles alliances pourront entamer leur coopération. Avec les 24 alliances sélectionnées en 2020, ce sont aujourd’hui 44 universités européennes au total qui fédèrent 340 établissements d’enseignement supérieur situés dans les capitales et régions reculées de 31 pays. Les « universités européennes » sont des alliances d’établissements d’enseignement supérieur de toute l’Europe qui coopèrent dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation au bénéfice des étudiants, des enseignants et de la société.

À l’automne 2022, la Commission lancera le prochain appel à propositions au titre d’Erasmus+, dans le but d’offrir des financements pour les alliances existantes et pour de nouvelles alliances.

La Commission a proposé l’initiative « universités européennes » dans le cadre d’une vision globale de la création d’un espace européen de l’éducation d’ici à 2025.

La stratégie européenne pour les universités a pour ambition de soutenir, d’ici à la mi-2024, 60 universités européennes regroupant plus de 500 établissements d’enseignement supérieur. À cette fin, un montant record de 1,1 milliard d’euros au titre d’Erasmus+ est prévu au cours de l’actuelle période de programmation 2021–2027 afin d’appuyer les universités européennes. Le soutien à la dimension « recherche » des universités européennes sera couvert par l’initiative européenne relative à l’excellence relevant du programme « Horizon Europe ».

Publié par Cercle CECI dans Annonces, Cercle CECI, 0 commentaire

Plus de 125 000 000 € pour aider les personnes fuyant la guerre en Ukraine

REACT-EU : plus de 125 millions d’euros pour l’Estonie, la Lituanie et la Pologne pour aider les personnes fuyant la guerre en Ukraine

L’Estonie, la Lituanie et la Pologne recevront 125 millions d’euros supplémentaires par l’intermédiaire de REACT-EU au titre du Fonds social européen et du Fonds européen de développement régional, afin de soutenir les personnes fuyant l’agression de la Russie contre l’Ukraine. Les aides soutiendront l’emploi et le secteur des soins de santé.

En Estonie, 29,6 millions d’euros seront investis dans les hôpitaux, l’efficacité énergétique dans les maisons de soins et les bâtiments en général, ainsi que dans l’achat de vaccins contre la COVID-19.

En Lituanie, 61 millions d’euros soutiendront les acteurs sur le terrain accueillant les personnes fuyant l’agression de la Russie contre l’Ukraine, la reprise du secteur de la santé après la pandémie, les petites et moyennes entreprises (PME), les investissements dans les énergies renouvelables et les mesures en faveur de l’emploi.

En Pologne, la région de Łódzkie recevra 14 millions d’euros pour soutenir les PME touchées par la perturbation de leurs activités à la suite de l’agression de la Russie contre l’Ukraine. Les fonds soutiendront également des mesures relatives aux transports propres et à la diminution de la pollution, tandis qu’en Wielkopolska, 1,8 million d’euros permettra aux personnes fuyant la guerre en Ukraine d’accéder au logement et aux services de soins.

Enfin, la voïvodie de Cujavie-Poméranie recevra 2,4 millions d’euros pour investir dans les énergies renouvelables dans les bâtiments publics et 1,8 millions d’euros pour renforcer les mesures liées principalement aux infrastructures sanitaires et sociales et aux services sociaux, ainsi que pour accueillir les réfugiés ukrainiens.

Publié par Cercle CECI dans Annonces, Cercle CECI, 0 commentaire

Culture Moves Europe

Un nouveau programme de mobilité pour les artistes et les professionnels de la culture.

La Commission a signé un accord avec le Goethe-Institut pour la mise en œuvre d’un budget de 21 millions d’euros dédié à la mobilité des artistes et des professionnels de la culture au cours des trois prochaines années.

La nouvelle action Culture Moves Europe offrira des subventions aux artistes individuels, aux opérateurs culturels et aux organisations d’accueil de tous les secteurs culturels et créatifs couverts par le volet Culture de Programme Europe Créative.
Ceux-ci comprennent la musique, l’architecture, les arts du spectacle, le design, la littérature et le patrimoine culturel des pays participant au programme.

Publié par Cercle CECI dans Annonces, Cercle CECI, 0 commentaire

Laurence Boone succède à Clément Beaune comme Ministre de l’Europe

Madame Laurence Boone, économiste qui fut conseillère du président Hollande succède à Clément Beaune en tant que Secrétaire d’État en charge de l’Europe. Elle prend ses fonctions après la Présidence Française de l’Union européenne alors que la guerre des Russes en Ukraine sévit, bouscule et transforme considérablement les attitudes et visions de l’UE pour ses citoyens et dans le monde. Laurence Boone aura pour mission de mettre en œuvre les éléments d’une plus grande autonomie européenne rendue nécessaire par les crises lourdes qui touchent notre continent.

Ses priorités comme celles des autres États membres seront, entre autres d’assurer les sécurités énergétique et alimentaire, de progresser vers une Europe de l’industrie de défense, de préparer l’UE et la France à de nouveaux élargissements et au nouveau cadre budgétaire.

Un élément annoncé par le président de la République en réponse à la candidature de l’Ukraine durant sa présidence du Conseil de l’Union sera de définir la communauté politique européenne dont il lui faudra cerner les contours. L’urgence attendue par les eurocitoyens sera certainement le règlement de la question du gaz avant l’automne.

Le Cercle Europe Citoyennetés et Identités – Ceci adresse ses félicitations à la nouvelle ministre et formule des vœux de succès dans cette mission importante pour la France et l’UE. Notre think tank, parce qu’agissant tant au niveau local que national, soucieux d’une Europe concrète et plus proche des citoyens, sera un interlocuteur motivé dans la compréhension du programme stratégique de l’UE (2019−2024) et dans la définition d’une culture commune.

Publié par Cercle CECI dans Annonces, Cercle CECI, 0 commentaire

Trait d’union podcast

Trait d’Union c’est un podcast qui aborde, raconte et décrypte à chaque épisode un sujet ou un grand moment de l’Union européenne.
Un podcast didactique sans être simpliste. L’idée, c’est d’expliquer à ceux qui sont très éloignés de ces sujets, à ceux qui pensent qu’il n’y comprennent rien, que ce sont des sujets qui les touchent au quotidien.

Au fil de ses 18 épisodes déjà publiés, Trait d’Union est revenu par exemple sur les négociations autour du plan de relance historique pendant la crise Covid, sur la visite du commandant Massoud au Parlement européen en 2001, sur le RGPD, sur la place de l’Europe dans les campagnes ou sur le quotidien d’un ou une député(e) européen(ne).

Chaque épisode est ponctué d’interventions de journalistes ou d’experts des questions européennes. Pour intéresser les auditeurs et capter leur attention, Trait d’Union « dévoile » aussi quelques coulisses et secrets de fabrications des décisions de l’UE avec souvent une touche d’humour.

Je suis Audrey Vuétaz, journaliste pigiste pour la télévision et la création de ce podcast part d’un constat : dans de nombreuses rédactions mais aussi dans l’esprit de beaucoup, l’UE apparait lointaine, technocratique, trop tournée vers l’économie. Je ne compte plus le nombre de fois où on m’a répété cette croyance populaire, ce cliché : « De toute façon l’UE à part déterminer la taille des bananes et des concombres… »

Je me suis rendu compte qu’en 9 ans de journalisme j’ai passé plus de temps à faire des sujets sur les États-Unis que sur l’Union européenne. J’ai donc lancé Trait d’Union pour avoir un espace pour en parler. Car je sais aussi que les Français ont très envie d’en savoir plus sur l’Europe.

Trait d’Union c’est un épisode de moins de 20 minutes, tous les 15 jours, sur un sujet européen. Le podcast est disponible sur Apple Podcast, Anchor, Spotify, Castbox, Google Podcast etc…

Compte twitter du podcast : @traitdunion_pod //
Adresse du podcast : https://anchor.fm/traitdunion ou via linktree pour choisir où l’écouter

Publié par Cercle CECI dans Annonces, Cercle CECI, 0 commentaire

Après les législatives, quelle politique européenne pour la France ?

Jeudi 30 juin 2022

de 18h30 à 20h

Le CECI organise un webinaire avec

Patrick MARTIN-GENIER
Conférencier pour la Commission européenne
Membre de l’École des Affaires publiques de Sciences-Po
Auteur de « l’Europe a‑t-elle un avenir ? », éditions Studyrama
Spécialiste des questions européennes
Consultant TV-Radio (LCI, BFMTV, Radio France, etc.)

Deux thèmes serviront au débat :

Après les élections législatives, quelle politique européenne pour la France ?

Quel bilan de la PFUE ?

Lien de connexion

Publié par Cercle CECI dans CECI fait, Cercle CECI, Webinaire, 2 commentaires

Le CECI en Normandie pour la Journée de l’Europe

À l’occasion du mois de l’Europe, le 9 mai commémorant la « Déclaration Schuman » considérée comme le texte fondateur de la construction européenne, la Maison de l’Europe de la Seine Maritime-MDE76 a organisé sous la houlette de son président (également administrateur du CECI), Pierre Menguy, des actions sur trois journées consécutives en partenariat avec la Ville du Havre, la Ville de Sainte-Adresse, la Communauté de communes de la Côte d’Albâtre, le CECI – Cercle Europe Citoyennetés Identités et le Fonds Citoyen franco-allemand sur les thématiques de la paix en Europe (8mai) et de l’implication citoyenne dans le cadre des relations franco-allemandes (10 mai). Ces deux actions encadraient la journée européenne du 9 mai organisée par la ville du Havre à l’occasion de l’assemblée générale de l’OFAJ tenue dans cette ville.

Représenté par Emmanuel Morucci, le CECI est intervenu au Havre, à Sainte-Adresse et à Cany-Barville dans trois manifestations s’inscrivant dans le prolongement de la remise des prix du concours « Frontières de l’Europe » en présence de MM. Édouard Philippe et Lutz Trümper, respectivement maires du Havre et de Magdebourg,  de M. Hanz-Dieter Lucas, ambassadeur d’Allemagne et de M. Benjamin Kurc, directeur du Fonds citoyen franco-allemand.

8 mai – Mairie de Sainte Adresse : « Les Européens face aux conflits d’aujourd’hui, résignation ou résilience ? »
Aux côtés du maire Hubert Dejan de la Bâtie et face à une assistance jeune et curieuse, Emmanuel Morucci a présenté son analyse de sociologue-anthropologue sur ce thème d’actualité chaude.
Résignation, non ! a‑t-il affirmé d’emblée. Il a justifié son propos par toutes les décisions européennes récentes, imposant également de renforcer notre défense.
Constatant que cette dernière ne serait pas actuellement en mesure de s’opposer efficacement à une agression directe, faute d’armée propre, le président du CECI a rappelé qu’une défense commune ne pourrait naître qu’après la mise en place d’une politique étrangère et d’une diplomatie commune propre à un État, que n’est pas l’Europe. Pour aller dans ce sens, il faudra renforcer la conscience de partage d’une même culture par tous les citoyens de l’Europe afin de développer un sentiment d’appartenance nécessaire avant d’évoluer vers un état fédéraliste respectueux de toutes les nuances culturelles de chacun des pays qui y adhèrent.

Le maire de Sainte Adresse a ensuite identifié les lourdeurs administratives des procédures européennes et les contrôles incessants venant tout autant des administrations nationales comme des causes importantes d’un rejet de cette Europe par un monde agricole qui en est pourtant le premier bénéficiaire.

Il y aurait donc besoin d’une réorganisation profonde, difficile à mener dans un contexte incessant d’élargissement du périmètre de l’Europe. En revanche, un recentrage autour d’un axe originel franco-allemand faciliterait selon lui une telle approche. S’il convient de reconnaître les succès de l’Europe qui vont dans le sens recommandé par Emmanuel Morucci, l’ouverture des frontières et la création de l’Euro font oublier les anciennes frontières, de même que le succès d’Erasmus renforce la connaissance mutuelle des jeunes européens et devrait encore être développé à l’image des Peace Corps américains.
Vis-à-vis de l’agression russe, il estime nécessaire une grande fermeté, craignant la similitude potentielle de la situation actuelle avec celle des Sudètes.

Le témoignage d’un couple franco-allemand a permis de montrer qu’en fait les désaccords pouvaient être très vite surmontés et qu’il était important de communiquer pour les estomper.
D’où l’importance d’un dialogue permanent entre les peuples de notre « vieille Europe ».

Enfin Antoine Comont, fort de son expérience en Amérique du nord (USA-Canada), a rappelé l’attractivité de l’Europe malgré les problèmes évoqués. En effet, bien que ne constituant pas un État comme rappelé avant, elle a su se projeter partout dans le monde à travers des accords commerciaux. Ce succès a d’ailleurs pu irriter la Russie quand l’Ukraine a souhaité s’en rapprocher. Cette dernière serait alors devenue un marqueur de succès économique déstabilisant à sa frontière.

9 mai – Le Havre : Journée de l’Europe sous le signe de l’amitié franco-allemande.
Emmanuel Morucci a participé au Carré des Docks, aux côtés du maire du Havre Edouard Philippe, du maire de Magdeburg Lutz Trümper, de l’ambassadeur d’Allemagne Hanz-Dieter Lucas et du directeur du Fonds citoyen franco-allemand Benjamin Kurc, à la remise des prix du concours de la Journée de l’Europe initié par la Ville du Havre, le Campus Le Havre-Normandie et la Maison de l’Europe. Proposé aux étudiants du territoire pour une première édition, le concours avait pour thème : « Les frontières de l’Europe. ».

À l’hôtel de ville, c’est toute une série de débats et de rencontres autour de l’Europe et de son identité qui se sont déroulés, mettant à l’honneur l’amitié franco-allemande avec la présence du maire de Magdebourg, ville jumelée avec Le Havre, et l’ouverture de la convention de l’Office franco-allemand de la Jeunesse au Carré des Docks.

« Se retrouver, se rencontrer, se renouveler », tel était le slogan pour les participants (bénévoles associatifs, représentants de communes, d’élus locaux) venus d’Allemagne et de France. La journée de l’Europe a permis aux nombreux participants de s’interroger sur l’identité d’une Europe qui a beaucoup évolué depuis le marché commun et ses élargissements successifs jusqu’à 28 pays (27 depuis le Brexit).

Ce fut également l’occasion de se questionner sur les valeurs européennes, notamment en période de crises. Au destin partagé entre les nations fondatrices semble succéder une Europe de coopérations renforcées selon les choix des nations, sur le plan militaire ou encore celui de la justice, en mesurant le risque d’une Europe à plusieurs vitesses, avec le danger de fragilisation de l’identité commune.

En marge de ces manifestations, Emmanuel Morucci et Antoine Comont (doctorant en droit international, co-directeur du Centre pluridisciplinaire en commerce et aux investissements internationaux de l’Université de Laval au Québec) étaient les invités du Lions club du Ponant pour un dîner-débat. Les échanges ont notamment porté sur l’actualité de l’Union, la guerre en Ukraine et la question de la défense européenne.

10 mai : conférence sur le renouvellement des jumelages à la Communauté de communes de la Côte d’Albâtre
L’Union européenne s’est trouvée au centre des préoccupations d’un public composé d’élus locaux, de représentants de comités de jumelages et de représentants d’établissements scolaires venus de toute la région. La réunion était organisée par la Maison de l’Europe de Seine-Maritime et son président Pierre Menguy à l’invitation du Président de la Communauté de communes de la Côte d’Albatre M. Jérôme Lheureux.

Pour Emmanuel Morucci, la mission a consisté à mettre en perspective rôles et missions des jumelages et leur renouvellement, en particulier dans un contexte de baisse d’intérêt des citoyens à s’engager dans ce type d’associations. D’un point de vue sociologique, les jumelages ont une place prépondérante dans les processus de construction d’une citoyenneté européenne. Une orientation possible passe la mise en œuvre de nouvelles missions plus axées sur le quotidien des habitants des villes jumelles, notamment dans le cadre de l’Union européenne. Comme l’a démontré sa présence tout au long et au cœur des échanges, la création d’un vrai sentiment d’appartenance est un élément incontournable.

Cette journée a permis de mettre en lumière des lignes directrices pour aider à une résilience des comités de jumelage :

  • travailler en réseau,
  • s’adapter à la société d’aujourd’hui,
  • booster les coopérations dans les secteurs politique et administratif,
  • ne plus faire de la langue un frein,
  • avoir un plan d’action à l’horizon 2025,
  • s’appuyer sur les représentations locales : Maisons de l’Europe, Europe Direct, Team Europe,
  • partager les savoir-faire et savoir-être dans des domaines comme le handicap, le sport, l’intergénérationnel, la ville à 5min, 30 min, etc.
Publié par Cercle CECI dans CECI fait, Cercle CECI, 0 commentaire

Guipavas fête l’Europe

Ce mois de mai « Joli mois de l’Europe », la ville de Guipavas (siège du CECI) a fêté pour la première fois la Journée de l’Europe, anniversaire de la Déclaration de Robert Schuman. Le ministre français des Affaires étrangères avait le 9 mai 1950, depuis le Salon de l’Horloge du quai d’Orsay, appelé à la Communauté des Européens dans un après-guerre de toutes les reconstructions.

Trois évènements consacrés à l’Europe

  • Du 13 au 31 mai le CECI a présenté, en partenariat avec la Représentation en France de la Commission européenne et le réseau #TeamEuropeDirect, l’exposition « l’Europe en un clin d’œil » à la médiathèque de l’Awena.
      
  • Le 18 mai, une conférence donnée par le président du CECI, Emmanuel Morucci, à l’Awena a permis de parler de l’actualité européenne et de présenter les réalités économiques, politiques et sociale de l’Union et les perspectives qui s’ouvrent aux citoyens. S’en est suivi un débat avec pour toile de fond la guerre en Ukraine, la gestion de la crise sanitaire et la question migratoire.
  • Le 19 mai, projection du film « La voix d’Aïda ».

    Une forte résonance avec la situation en Ukraine dans les yeux et les esprits des spectateurs pour ce film qui a depuis obtenu le Prix Lux du cinéma européen. Le Prix LUX du public est remis par le Parlement européen et l’Académie européenne du cinéma. Les échanges qui ont suivi étaient éloquents de gravité et d’émotion, tant la qualité du film rend criante la nécessaire paix. La soirée était organisée en partenariat avec le Parlement européen. À noter la présence du maire de la ville, Monsieur Fabrice Jacob et plusieurs de ses adjoints.

Le CECI remercie ses partenaires et particulièrement le maire de Guipavas, l’Awena, la Commission européenne et le Parlement européen.

Publié par Cercle CECI dans CECI fait, Cercle CECI, 0 commentaire

Eurobaromètre Flash

Large soutien en faveur de l’introduction de l’euro dans les États membres qui ne l’ont pas encore adopté

Le 10 juin, la Commission a publié son Eurobaromètre Flash annuel sur l’introduction de l’euro dans les États membres qui n’ont pas encore adopté la monnaie commune. L’étude a été réalisée entre le 20 et le 29 avril 2022 en Bulgarie, en Croatie, en Tchéquie, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie et en Suède.

La nouvelle enquête montre un large soutien en faveur de l’euro : en moyenne, 60 % des personnes interrogées se sont dites favorables à l’introduction de la monnaie unique. Les avis les plus favorables sur l’adoption proviennent de la Roumanie (77% en faveur) et de la Hongrie (69 %), tandis que les moins favorables sont ceux de la Bulgarie, de la Tchéquie (44 % dans les deux cas) et de la Suède (45 %).

Plus de la moitié des personnes interrogées estiment que l’introduction de  la devise commune aurait des conséquences positives pour leur pays (55 %). Toutefois, 56 % des gens ayant participé à l’enquête pensent aussi que l’introduction de l’euro causera une augmentation des prix. Par ailleurs, les résultats du sondage montrent que les citoyens des États membres n’appartenant pas encore à la zone euro, sont plus sensibilisés à ce sujet qu’auparavant : 53 % des personnes interrogées se considèrent informées sur l’euro, contre 51% l’année dernière et 44% en 2015.

Publié par Cercle CECI dans Annonces, Cercle CECI, 0 commentaire

Animations scolaires mai 2022

93 collégiens de 3e, 84 élèves de CM1 et CM2 : ils sont nombreux à avoir échangé avec Emmanuel Morucci, conférencier TeamEurope les 16 et 17 mai à Guipavas (29).
Des élèves impliqués et intéressés, des dialogues riches et empreints de vérité, des thèmes authentiques et d’actualité, autant d’ingrédients qui ont nourri ces temps forts avec un élan de solidarité envers l’Ukraine.

Au collège, le jaune et bleu étaient fièrement portés par jeunes et adultes en cette journée où au fil des heures l’hymne européen retentissait en guise de sonnerie. Profitant de la présence concomitante et bienvenue de deux jeunes Irlandaises, un concours de décorations de portes de classes aux couleurs des pays de l’UE a mobilisé les dizaines de collégiens.

Au primaire, les couloirs et les classes n’étaient pas en reste ; mettant à profit les séances de mathématiques et géométrie, les compétences de tracé d’étoiles à cinq branches étaient sollicitées pour construire le drapeau européen qui s’est démultiplié sur les murs. Tout un environnement marquant par les symboles la Fête de l’Europe, et se prolongeant par des questionnaires élaborés à l’attention de l’expert en visite dans les classes.

Publié par Cercle CECI dans CECI fait, Cercle CECI, 0 commentaire