Contribution de la COMECE à l’Espace européen de l’éducation

La Commission des Conférences épiscopales de l’Union européenne (COMECE) publie sa contribution à l’Espace européen de l’éducation le jeudi 1er septembre 2022, appelant l’UE et ses États membres à mettre en œuvre l’éducation intégrale dans leurs politiques. Pr. Barrios : « Nous devons faire en sorte que les apprenants soient respectés dans leur dignité et trouvent leur vocation dans la vie ».
Lire la contribution

logo officiel de l'Espace européen de l'éducation

logo officiel de l’Espace européen de l’éducation (crédit : Commission européenne)

Rédigé par le groupe de travail de la COMECE sur la culture et l’éducation , le document aborde les six dimensions de l’espace européen de l’éducation – proposées par la Commission européenne en 2020 et à réaliser d’ici 2025 – mettant en évidence la perspective des conférences épiscopales de l’UE dans le domaine de Éducation et formation.
Afin de relever les défis auxquels les éducateurs et les apprenants de tous âges sont confrontés aujourd’hui, la contribution plonge dans l’anthropologie de la personne humaine et se concentre sur la nécessité d’une éducation intégrale, comme l’a souligné le pape François dans son Pacte mondial sur l’éducation.
Comme l’a déclaré le Pape, nous devons « faire de la personne humaine dans sa valeur et sa dignité le centre de tout programme éducatif, tant formel qu’informel, afin de favoriser sa spécificité, sa beauté et son unicité, ainsi que sa capacité de relation avec les autres et avec le monde qui les entoure ».

La contribution de la COMECE aborde la situation de l’éducation dans l’UE, mentionnant les effets à long terme de la pandémie de COVID-19 sur les parcours d’apprentissage des élèves et des étudiants, ainsi que les implications socio-économiques et psychologiques de la crise sanitaire.
Le document détaille les principaux défis dans les domaines de l’éducation de qualité, de l’inclusion, de la transition verte et numérique, de l’enseignement et des universités, ainsi que du rôle de l’éducation dans les relations extérieures.

Parmi les recommandations aux décideurs politiques de l’UE, le document de la COMECE comprend : le renforcement de la coopération entre les universités de l’UE et des pays tiers afin de favoriser un dialogue et une fraternité significatifs ; renforcer l’accompagnement des enseignants dans leur mission d’accompagnement des apprenants ; promouvoir l’innovation dans les pratiques pédagogiques avec une approche équilibrée entre les méthodes d’enseignement numériques et en présentiel.

La COMECE suggère également d’impliquer les familles et les communautés dans les efforts éducatifs et de soutenir les prestataires d’enseignement et de formation professionnels (EFP) dans leurs initiatives pour assurer une meilleure inclusion sociale des personnes défavorisées.
En ce sens, le P. Manuel Barrios Prieto, secrétaire général de la COMECE, explique que « ce n’est qu’en incluant des communautés entières dans le processus éducatif que les apprenants seront respectés dans leur dignité et trouveront leur vocation dans la vie, en introduisant des processus créatifs et transformateurs pour le bien commun et l’avenir de l’humanité » .

Le groupe de travail de la COMECE sur la culture et l’éducation a été créé en décembre 2020 et est composé d’experts délégués par les conférences épiscopales de l’UE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.