Observer et élaborer la pensée européenne

Emmanuel Morucci
Les derniers articles par Emmanuel Morucci (tout voir)

L’Europe et plus précisément l’Union européenne n’est plus au banc des accusés.

Mieux encore, un récent sondage montre que près de 70% des Européens sont attachés à son existence. Ils affirment ne pas vouloir s’en éloigner. Le Brexit aura été, en ce domaine, comme une alarme de réveil des consciences.
Les situations internationales ne sont pas, non plus, étrangères à ce résultat. D’ailleurs c’est aussi ce que révèlent les élections européennes. La campagne, a permis (enfin) une prise de connaissance du projet européen et de son utilité. Dommage que ce soit resté à la dimension utilitariste. Mais il y a un début à tout.

La question du sens du projet européen est à nouveau posée après des décennies d’une construction plutôt axée sur le développement économique, du marché unique, de l’Union économique et monétaire, et une union douanière comme beaucoup l’ont découvert.
L’économie, en tant que gestion de la « maison commune » était au cœur des préoccupations. Malheureusement, l’éducation et les dimensions sociales ont été négligées. Certes, le grand marché est une conception unique au monde. Mais L’UE, dimension territoriale d’appartenance, peut et doit mieux faire : prendre à bras le corps sa dimension politique, anthropologique, sociologique.
L’environnement, la culture commune, les dimensions inter-culturelles sont celles à promouvoir. C’est à elles qu’il faut donner du corps, de la visibilité, de la véracité car elles sont le supplément d’âme du continent européen.

C’est cette mission que se donne le CECI : observer comment se vivent et évoluent la citoyenneté européenne et les relations humaines, ce qui est mis en oeuvre pour créer réellement un sentiment d’appartenance à l’UE, mais aussi élaborer la pensée pour donner sens à cette citoyenneté et faire de l’UE un lieu d’expérimentation de la mise en oeuvre du bien commun.

« Le sentiment d’appartenance à l’Union européenne passe par une nécessaire éducation des adultes et des jeunes »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.