Le CECI fait sa rentrée 2020

Emmanuel Morucci
Les derniers articles par Emmanuel Morucci (tout voir)

Après plusieurs mois d’enfermement pour cause de crise sanitaire, et bien que le Cercle ait été actif jusqu’au début des vacances scolaires, le CECI fait une rentrée très active. D’ores et déjà, nous le savons, beaucoup de choses se feront via le net avec un site et des réseaux sociaux qui prennent d’années en années de la consistance.

De nouveaux contributeurs et membres nous rejoignent et, ainsi le Cercle s’élargit. Notre but est de participer à la définition d’une Europe pour demain par l’expression des idées et une connaissance approfondie des besoins et des attentes des territoires lieux de formation des identités multiples. Il est clair qu’aujourd’hui il ne s’agit pas de « sauver l’Europe » mais de prendre conscience qu’elle existe, bien présente dans notre vie de tous les jours, de façon bien plus évidente depuis les crises du Brexit et de la Covid, qu’elle agit au niveau local comme global. C’est un « biotope » disent certains et nous y évoluons désormais en permanence.

Le CECI affiche sa compétence à la nécessaire pédagogie (enfants) et à l’andragogie (adultes) sur le projet européen qui dépasse la simple diffusion de l’information comme peuvent le faire les Maisons de l’Europe (éducation populaire) ou encore les Centres d’information Europe Direct (information et communication institutionnelles).

Pour le CECI il est urgent de créer un véritable sentiment d’appartenance à l’UE et donc de participer à la constitution d’une conscience européenne et de reconnaître l’existence d’une culture commune. Pour cela il faut partager l’analyse citoyenne de ce qui se fait en, par et pour l’UE et comment les acteurs s’approprient la question. Il s’agit donc, aussi, de montrer notre capacité à la formation informelle et non formelle tout en venant en appui à l’éducation plus formelle c’est à dire l’éducation nationale.

Sans être un pur think tank comme peuvent l’être le Mouvement européen ou différentes fondations (Schuman, Delors, etc.), le CECI, laboratoire d’idées, s’intéresse prioritairement, et c’est sa spécificité, à la place de la personne dans le projet européen, dans les territoires et dans l’espace économique, politique, social et culturel qu’est l’Union européenne. La citoyenneté de l’Union européenne est au cœur de notre réflexion et amène notre cercle à s’intéresser aux effets européens sur la vie quotidienne tant au niveau local que global. En tant qu’observatoire sur la citoyenneté européenne il s’associe volontiers aux chercheurs et aux organisations (éducatives et de formations, collectivités, associations, etc.) qui travaillent dans ce domaine.

Ainsi, à titre d’exemples, le CECI sera un partenaire de la Nuit européenne des Chercheurs et du Sapin européen, participera à la Journée de l’Europe, à des rencontres autour de thèmes associant culture et solidarités, approfondissement de la citoyenneté, compréhension du Brexit et de ses effets, la liste n’est pas exhaustive. Plusieurs conférences, notamment sur la nécessaire éducation à la chose européenne, sont prévues dans différentes villes.

La crise sanitaire étant loin, semble-t-il, de s’achever, le CECI utilisera les moyens technologiques et numériques mis à sa disposition pour développer ses actions au cours de cette nouvelle année.

Je vous invite donc à nous retrouver, et lorsque la présence sur le terrain ne sera pas possible, sur notre site et réseau sociaux.

Bonne rentrée à tous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.