Après son Assemblée Générale, développement confirmé pour le CECI en 2021

L’assemblée générale du Cercle Europe Citoyennetés et Identités s’est déroulée le 18 février 2021.
Les différents rapports (moral, d’activité et financier) ont été approuvés.
Le Conseil d’administration a été élu et se compose de : Emmanuel Morucci, président, Philippe Rioual, vice-président, Marie-Laure Croguennec, secrétaire générale, Gurvan Scuiller trésorier, Juliette Laurans, secrétaire-adjointe, Bernard Bonno, Pierre Menguy et Dylan Le Borgne, membres. 

Une pensée citoyenne et personnaliste 

Né dans l’ouest de la France il y a moins de deux ans, le CECI, Cercle Europe Citoyennetés et Identités, se développe rapidement et exerce son influence jusqu’en Slovénie. 

Fondé en 2019 le CECI a pris son envol en 2020 et confirme son implantation dans le paysage des organisations et think-tanks européens. Ses buts et ses valeurs en font son essence et son dynamisme puisque l’observatoire s’organise autour d’une pensée citoyenne et personnaliste pour l’avenir de l’Europe. Le CECI prend en compte les citoyennetés nationales et européennes ainsi que les identités et appartenances multiples qui caractérisent les personnes au sein de notre société. Comme stipulé dans ses statuts, l’axe central du CECI cible la création du sentiment d’appartenance à l’Union européenne, ses évolutions et ses freins, ainsi que, élément essentiel, la mise en pratique concrète du principe de subsidiarité. Il s’intéresse prioritairement aux modalités de mise en œuvre de la citoyenneté européenne et des stratégies d’européanisation développées sur les différents territoires. 

Une présence active malgré la crise sanitaire

Même si la crise sanitaire a touché comme partout l’action de notre jeune association, même si elle a empêché la réalisation de quelques projets, de nombreux objectifs ont été atteints. 

Nous avons pu répondre à plusieurs sollicitations en présence et à distance. Le confinement a évidemment ralenti notre programme d’actions (notamment pour la Journée de l’Europe), mais pour autant l’année 2020 reste celle de notre développement, de notre présence et notre participation à différents séminaires et conférences. Les sujets n’ont pas manqué : Covid, éthique, Brexit, populismes, solidarités. 

Des partenaires de renom

Nous avons aimé collaborer avec des membres du Team Europe, des organisations comme le « Lions international », l’UNESCO, des Maisons de l’Europe, la FFME, le Mouvement européen, l’Association des Professeurs d’Histoire et Géographie (APHG), l’Association Européenne de l’Éducation (AEDE), la Représentation en France de la Commission européenne, des lycées, des universités (Rome) et centres de recherche comme DECERE, ou encore des think-tanks comme New Europeans et d’autres.

D’une newsletter en 2019, nous avons évolué en 2020 vers un site internet et une présence assidue sur les réseaux sociaux. Plusieurs contributeurs et auteurs, souvent des personnalités reconnues pour leurs actions dans les domaines européens, nous ont rejoints. On rencontre aussi des jeunes, étudiants ou responsables associatifs engagés dans le projet européen. Ils ont écrit pour le CECI et la porte leur est largement ouverte. Comme nous, tous sont passionnés par l’Europe et son avenir ; tous ont quelque chose à dire sur les dimensions territoriales, sociales, culturelles, économiques, internationales de l’Union européenne. L’Europe est pour nous tous un objet politique certes mais plus largement un projet pour le citoyen tourné vers la prise en compte de la personne humaine. 

De nombreux projet en cours

Les projets ne manquent pas. Soulignons l’arrivée de nouveaux contributeurs qui rejoignent l’équipe en 2021 et augmentent le panel existant, un projet nourri pour la Journée et le mois de l’Europe intitulé « Il est une voie… l’Europe » dont le programme sera dévoilé très prochainement. Plusieurs conférences sont programmées en présence (ou à distance selon l’évolution de la crise sanitaire), des journées d’études et une implication dans la Conférence pour l’avenir de l’Europe, ainsi que des publications. Outre des collaborations avec d’autres organisations à vocation européenne dans l’UE, le cercle intervient dans le champ de la nécessaire pédagogie sur la chose européenne et son devenir. Il s’agit ici aussi de décrypter les fausses informations qui circulent. 

Lieu d’expression de la pensée européenne, le CECI est soucieux tant de la qualité et de la profondeur des réflexions que de la diversité des champs étudiés. L‘équipe accueille régulièrement des contributeurs variés : universitaires, conférenciers Team Europe, personnalités politiques, députés, journalistes, étudiants, enseignants, etc. Ils viennent de France, d’Allemagne, d’Ukraine, Belgique, de Slovénie ou d’Italie.

Une inscription dans les réalités

Nos sujets correspondent aux enjeux et réalités auxquels la construction européenne se trouve aujourd’hui confrontée et sur lesquels se portent nos regards. Les réflexions s’inscrivent dans des domaines variés allant de l’histoire au social, de l’éducation à la géopolitique, de la culture aux médias, etc.

C’est en vertu de cette diversité qui reflète si bien l’Europe que s’enrichissent les travaux du CECI. Plus précisément, l’objectif n’est pas de faire de l’information mais de se saisir des réalités pour augmenter les connaissances en matière de faits européens afin d’en comprendre les contours et penser l’avenir de l’Union européenne. 

Nous en sommes persuadés, l’existence de l’Union européenne passe par une nécessaire éducation des adultes et des jeunes. La pédagogie est donc au cœur de notre projet et fera l’objet de conférences et d’ateliers spécifiques. Éduquer à l’Europe commence très tôt ; ainsi le CECI participe à l’organisation du « sapin européen » en permettant à de jeunes enfants d’écoles primaires européennes de construire leur conscience européenne en s’échangeant des décorations de Noël. Cultures, traditions et conscience européenne font bon ménage dans la hotte de Santa Claus.

Le sens à donner au projet européen 

Nous privilégions l’ouverture de nos colonnes et notre réflexion à des personnes qui pensent que l’Homme a sa place au cœur du projet européen. Toutes les dimensions anthropologiques et sociologiques sont prises en compte – l’économie, le social, la culture, la prospective, les relations internationales – mais en passant par une réflexion éthique de la construction européenne car c’est ainsi que l’Europe trouvera son identité et se positionnera comme organisation internationale originale dans le paysage mondialisé. Nous le croyons, l’Europe se construit pour ses citoyens et s’ouvre au monde, mais avant tout dans le respect de son environnement et des personnes qui y vivent ou vivront. 

Ce travail se traduira par des interventions spécifiques et aussi des publications. Le CECI va investir encore plus le champ du numérique et s’impliquer dans la Conférence pour l’Avenir de l’Europe sous les présidences portugaise puis slovène. 

Voilà pour ce premier bilan de l’histoire du CECI et ses projets pour les mois à venir.
Nous avons aimé travailler ensemble, nous allons poursuivre.
CECI dit, l’avenir nous appartient. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.