Crises humanitaires

Crises humanitaires mondiales : l’UE s’engage pour 1,5 milliard d’euros.

Nous l’avons tous constaté, les crises humanitaires continuent d’augmenter dans le monde. Comme toujours, les conflits et la violence sont à l’origine des principaux besoins humanitaires. Ce qui apparait, c’est que la situation est de plus en plus aggravée par des catastrophes naturelles, telles que la sécheresse ou les inondations. Ces crises humanitaires sont alimentées par le changement climatique et la dégradation de l’environnement. Fidèle a ce qu’elle est dans ses valeurs et principes fondamentaux, l’Union européenne s’engage et aide les personnes les plus touchées dans le monde par ces crises. À cet effet, la Commission a adopté son budget humanitaire annuel initial de 1,5 milliard d’euros pour 2022.

Le commissaire chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, a déclaré à cet égard : « Les besoins humanitaires sont à un niveau record et continuent de croître. Cette situation est principalement due à des conflits, mais de plus en plus aux défis mondiaux tels que le changement climatique et la COVID-19. Notre aide humanitaire permettra à l’UE de jouer son rôle et de continuer à sauver des vies et à couvrir les besoins fondamentaux des populations touchées. Le budget permet non seulement de faire face aux crises nouvelles et très visibles, mais aussi de ne pas reléguer au second plan les crises humanitaires existantes, prolongées ou récurrentes, comme celles qui touchent la Colombie ou le Soudan du Sud ou encore la population rohingya. »

Selon les informations communiquées par la Commission européenne, l’aide humanitaire de l’UE en 2022 sera répartie comme suit : 469 millions d’euros seront alloués à l’Afrique subsaharienne ; 351 millions d’euros d’aide humanitaire de l’UE seront alloués aux besoins du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ; 152 millions d’euros financeront des projets en Europe du Sud-Est et dans le voisinage européen ; 188 millions d’euros continueront d’aider les populations les plus vulnérables en Asie et en Amérique latine. Les 370 millions d’euros restants seront utilisés pour faire face à des crises imprévues ou à des exacerbations soudaines de crises existantes, ainsi que pour financer d’autres actions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.