Juliette Laurans

Vingt ans de citoyenneté européenne

Comment aurais-je pu imaginer il y a un an, que célébrer mon vingtième anniversaire confinée dans une maison pendant près de deux mois, au beau milieu d’une crise sanitaire mondiale, aurait pu se révéler aussi bénéfique sur le plan psychique que physique ?

Le « monde d’avant », fondé sur le complexe de Midas et entraîné dans la course frénétique de sa construction, a pour la première fois été stoppé net par un ennemi jusqu’alors inconnu, invisible et toujours invincible. Pour le vaincre, l’isolement de l’Homme est apparu comme un élément de réponse à l’équation. En famille, en couple, séparé, seul, et par deuils endurés le confinement des citoyens français, européens et du monde entier, s’est révélé être une épreuve psychologique pour les uns et une thérapie pour les autres. En tout état de cause, cet isolement a permis à chacun de faire le bilan du superflu. Ces deux mois de restriction des libertés individuelles pour la sécurité et le bien-être collectif, nous ont permis de réaliser que nous avions assis un monde de consommation massive dirigé vers une autodestruction sans échappatoire. L’on pouvait alors espérer un sursaut des consciences individuelles donnant lieu à une responsabilisation des peuples occidentaux. Malheureusement, depuis lors, Mammon a repris ses droits.

Assaillis par la surinformation et les fakes news durant cette période d’enfermement, les réseaux sociaux se sont pourtant retrouvés témoins d’un grand mouvement de libération de l’esprit, de création et de partage, au-delà des barrières physiques imposées. Un extraordinaire élan de solidarité européen envers le personnel soignant s’est également manifesté sous la forme d’applaudissements, chaque soir aux fenêtres.

À l’échelle des États européens, ce premier constat ne s’est pas du tout fait ressentir, puisque par des mesures gouvernementales individuelles, les États d’Europe se sont déchirés, divisés et ont fait primer les intérêts nationaux, convaincus de trouver LA solution dans les frontières de l’État. Les États membres ont opté pour une résolution individuelle de cette crise sanitaire, balayant tout espoir d’une initiative collective et harmonieuse au sein de l’Union. Les États d’Europe se sont alors rués sans hésitation sur chaque illusion de solution à l’épidémie. Cette crise sanitaire mondiale a permis de lever le voile sur le colosse européen affaibli au fil des années et à deux doigts d’imploser.

C’est donc sans surprise que les jeunes européens du XXIe siècle peinent à s’identifier comme « citoyens européens », tant ce terme générique ne désigne qu’un concept, nébuleux en pratique. À bout de souffle, l’Europe a besoin de revenir sur les piliers de sa création, revenir à l’essentiel pour se rapprocher au mieux de l’Union Européenne en tant qu’union des peuples et plus seulement économique. Car même si sa création est intrinsèquement liée à une union économique, comment oublier que l’Union européenne est l’incarnation même de l’Union pour la paix ?

Ainsi, l’Union Européenne apparaît en bien des points archaïque, déséquilibrée et déshumanisée. En effet lorsque l’on apprend que les représentants des États membres au Parlement européen ne sont élus que par la moitié de la population européenne, le peu d’intérêt et le dysfonctionnement structurel de l’Union sont encore une fois démontrés.

La crise du Covid-19 toujours d’actualité, s’est doublée d’une insurrection populaire outre-Atlantique, dont les vents ont trouvé écho en Europe. La défense des droits civiques et la lutte contre le racisme systémique envers les Noirs ont permis de rassembler les peuples d’Europe et du monde entier autour du mouvement #Blacklivesmatter, témoignant du besoin de l’Homme de reconstruire son monde autour de valeurs plus équilibrées.

Désormais déconfinée, j’envisage enfin de pouvoir célébrer mon vingtième anniversaire sous le ciel d’une Europe regénérée, et je garde bon espoir que cette Europe puise dans la Fontaine de Jouvence de mes vingt ans. Consciente que ce monde court à sa perte, je me responsabilise et compte sur mes concitoyens français et européens pour unir et élever leur voix afin d’initier le virage historique que doit prendre l’Humanité.

Publié par Juliette Laurans dans CECI dit, Juliette Laurans, 0 commentaire